The Perfect Dress…

A toi, future mariée : le jour J se rapproche. Ce jour J où, non seulement, tu ne verras pas le temps passer, mais ce sera également le jour où tous les regards seront braqués sur TOI (rien que d’y penser, j’ai un trac monumental !). Il te faudra donc être parfaite. Bon ok, pas parfaite, car la perfection n’existe pas, mais en tous cas, il te faudra être la plus éblouissante, tout en restant toi-même. Un défi de plus à réaliser !

Alors, je suppose que tu as déjà écumé Pinterest, Instagram, les sites de ventes de robes beaucoup trop chères pour le commun des mortels… Sache que la plupart des photos que tu as vu sont 1) soit retouchées, 2) soit totalement mises en scènes dans des cadres improbables qui, certes, donnent envie, 3) soit les deux. En plus, les miss qui posent sont foutues comme des déesses, elles n’ont pas un corps humainement accessible à la populace lambda, qui pourtant représente 99,9% des futures mariées. Et même après un régime draconien (ce qui, en passant, est certes efficace à court terme, mais dangereux lorsque ce n’est pas encadré et rarement durable dans le temps) la plupart des femmes n’auront jamais un tour de taille de 55 cm !

Personnellement, je n’ai pas pour habitude de me bercer d’illusions. J’ai donc redouté cette étape d’essayage de robes de mariées. Ma grande angoisse ? Passer pour une idiote dans le magasin car je ne pouvais enfiler aucune des robes que l’on me proposait. Héhé, quand on a des mensurations à la con comme moi (108/96/118), ben on fait comment ? On ne peut pas se couper des bouts de gras pour rentrer dans une robe taille mannequin. J’ai passé des mois à me stresser, et bien que j’ai réussi à perdre 4cm de tour de taille avant les essayages (oui, j’ai perdu des cuisses, mais les cuisses, on les voit paaaaas sous la robe !!!), la veille du jour tant redouté j’ai encore fondu en larmes. Mon chéri stressait également, et pour ta gouverne, il y avait de quoi : une fois que je me suis braquée envers des fringues, c’est même pas la peine de penser à me faire faire demi-tour ! Et j’ai fait les essayages en présence de ma maman, qui n’a pas toujours été délicate dans ses remarques.

Et bien, tu sais quoi ? J’ai transformé un grain de sable (bon ok, quelques kilos de grains de sables) en MONTAGNE ! Et en fait, mes essayages se sont passés à la perfection 😀 J’ai trouvé THE PERFECT DRESS !!! #fière

Tout d’abord, je te conseille de bien t’entourer : personnellement, il y avait ma maman, mes deux témoins (ma soeur et ma meilleure amie), et la plus petite de mes soeurs (10 ans). Au moins, je savais que je pouvais compter sur elles pour me dire la vérité sur les robes que je porterais.

Ensuite, prends rendez-vous. Surtout si tu as prévu de passer une journée à essayer des robes : cela permet d’avoir une vendeuse à ton entière disposition, d’être moins stressée car tu sais que tu es attendue, et surtout, cela t’évite de te faire refouler car pas le temps/la disponibilité ! C’est un jour hyper important : personnellement j’ai réservé en Novembre pour le 24 Février (même si tu peux réserver bien moins en avance). Au moins, j’étais sure !

J’ai fait 2 boutiques (j’en avais réservé 3, mais j’ai trouvé mon bonheur dans la deuxième…), que je recommande chaudement :

  • Lune De Miel (Quimperlé). La vendeuse était adorable, et a tout de suite cerné ce qui m’irait, ou pas. Sachant que je suis arrivée avec des a-priori et sans grande idées de ce que je voulais (par contre je savais ce que je ne voulais PAS, à savoir une robe princesse hyper encombrante, ni un robe sirène qui m’aurait faite passée pour un baleineau échoué à cause d’un sac plastique blanc), elle a tout de suite sélectionné quelques robes qui iraient avec ma morphologie, à savoir des robes trapèzes. J’ai essayé environ 8 ou 10  robes (je n’ai pas tenu le compte), et dans le lot, il y en avait une sur laquelle nous avons toutes flashé.

Résultat de recherche d'images pour "lune miel quimperlé"

  • Elodie Mariage (Quimper). Au départ, nous nous sommes dit que nous ne resterons pas longtemps dans cette boutique un peu trop guindée. Et puis, après l’essayage de la première robe, la vendeuse a commencé à prendre confiance en elle, et du coup moi, en moi ^^ J’ai essayé une dizaine de robes avant de tomber sur la perle, qui d’ailleurs n’était initialement pas en rayon mais encore en réserve. Et en vrai… Je suis trop contente !!! Hiiiiii !!! Nous avons commandé tout d’un coup : la robe, l’étole, les chaussure (hyper confortables, des vrais chaussons de mariée !) et la parure de bijoux. Les conseils ont été tops également.

Résultat de recherche d'images pour "elodie mariage quimper"

Finalement, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas rentrer dans toutes les robes en présentation : certaines étaient trop petites (impossible de les fermer dans le dos), alors qu’à l’inverse, d’autres étaient trop grandes. Il est alors difficile de se projeter. C’est étrange car sur les deux robes qui m’ont attirées dans les deux boutiques, j’étais en présence de robes à ma taille (ce qui a certainement joué dans mon choix, même inconsciemment). Et je m’étais dit : jamais je ne porterai une robe bustier à mon mariage, avec les seins que j’ai. Et bien, devine ce que j’ai pris ? 😀

De plus, j’ai largement été rassurée par le fait que je pouvais perdre sans problème quelques kilos d’ici le mariage, car les trois séances de retouches étaient organisées, dont la dernière une semaine avant le mariage.

Alors, ce jour là est réservé à la mariée. Je ne suis pas une fille contrariante et j’aime faire plaisir aux personnes que j’aime, donc je n’ai pas du tout été dérangée par le fait que mes témoins essayent également des robes de témoins, sachant que ma soeur est venue exprès de Paris pour mes essayages. Dans la mesure où mes tests de robes se sont miraculeusement très bien passés, ça ne m’a pas dérangée de les conseiller dans le choix de leur robe ce jour-là également, même si ce n’était pas la question du jour à l’origine. De plus, comme j’avais trouvé ma robe, j’étais aux anges donc toute guillerette et absolument ravie de conseiller mes miss pour leurs robes, c’était trop bien. En plus, ça m’a permis de tester ma robe pendant presque une heure et demi (ce qui m’a permis de bouger avec, de m’y habituer et de conforter mon choix !). Par contre, je pense que si les essayages ne se passent pas bien, ou que la future mariée est dans le doute et non satisfaite de ses essayages, ou n’a pas trouvé LA robe, les témoins doivent éviter d’essayer des robes pour elles-mêmes ce jour là, et prévoir une journée à part, pour elles.

Je conseille aussi de rappeler les boutiques où tu es passée et où tu as fait espérer la vendeuse, pour lui dire que finalement, tu ne prendras pas ta robe dans sa boutique car tu as trouvé la robe coup de coeur ailleurs : c’est difficile, mais bien plus correct vis-à-vis des personnes qui t’ont accordé du temps (parfois presque 2h) durant lesquelles elles n’ont pas fait de ventes.

Voilà, en conclusion : ne fait pas comme moi, ne te focalise pas sur les détails autour. Les vendeuses connaissent leur métier, ne jugent pas et surtout, elles ont de quoi te faire essayer plein de robes, que tu sois toute menue ou très grande et enrobée ! Le principal, c’est de garder un bon souvenir de cette journée 😀

PS : en fait, garder le secret auprès de son chéri, c’est ça, le plus dur… !

 

via Un Jour En Blanc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :