#5 Vivre avec… La Musique

La dernière fois, nous avions évoqué les bienfaits, pour moi en tous cas, de la sophrologie dans le cadre d’une colopathie fonctionnelle. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un autre moyen de faire face à cette maladie, et non seulement d’y faire face mais aussi, en quelques sortes, de l’apprivoiser, et de vivre plus sereinement avec au quotidien.

Le spécialiste que j’avais vu, et qui m’a diagnostiqué colopathe, m’a donné rapidement quelques tips pour m’habituer à vivre comme ça. Il m’a notamment parlé de sophrologie, et c’est via ces séances de sophrologie que j’ai expérimenté d’autres moyens de me relaxer. Avec ma thérapeute, nous avons, en effet, parlé des différents moyens que je pouvais mettre en oeuvre pour mettre ma journée en PAUSE, et essayer de prendre quelques minutes pour moi. C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de ma passion pour la musique, et plus spécifiquement la musique classique. Il est vrai que j’avais l’habitude d’en écouter lorsque j’étais plus jeune. En effet, entre mes 5 et mes 14 ans, je faisais partie d’une école de musique, où j’ai pu m’initier à la flûte traversière puis, en parallèle, au piano. Et évidemment, lorsqu’on fait de la musique, la musique classique est incontournable. Ma maman en écoutait de temps à autre lorsque j’étais toute petite, et j’aimais beaucoup ça. Plus tard, ado, j’ai peu à peu cessé d’en écouter, au profit de genres mieux acceptés en société : pop rock, rnb, un peu de rap lorsque j’étais dans le midi, puis très vite je me suis dirigée, en arrivant en Bretagne, vers un style qui me correspondait beaucoup plus, entre métal nordique et métal symphonique, heavy métal, hard rock et rock alternatif. En parallèle, j’ai tout de même cultivé ma passion pour des artistes au genre mi-classique, tels que l’excellent Josh Groban, Charlotte Church, Tarja Turunen… Mais c’est avec un immense plaisir que j’ai recommencé à me plonger dans la musique classique, ce qui m’arrive le plus souvent dans la voiture, avec radio Classique. Camille Saint Saens, Haedel, Tchaïkovski, Brahms, Debussy, Beethoven, Rachmaninov, Verdi, ou encore Mendelssohn, je redécouvre avec un immense plaisir les émotions que procurent leurs valses, leurs sonates, leurs symphonies, leurs sérénades et autres toccata. Je retrouve le plaisir de, parfois, essayer d’analyser la musique, la décomposer et essayer de retrouver chaque instrument, ou de deviner une succession de notes, tandis qu’à d’autres moments, je reste uniquement là, à goûter la musique, à l’apprécier dans sa globalité et à m’immerger dans un tableau personnel et intérieur plus ou moins complexe, plus ou moins coloré selon mon humeur.

Il m’est arrivé d’avoir les larmes aux yeux tellement l’émotion me submergeait : une musique à couper le souffle, un ciel magnifique et un coucher de soleil flamboyant, il n’y a rien de tel pour se sentir à la fois vivante et insignifiante. Toujours est-il que je ne sais pas si écouter de la musique classique m’aide à me relaxer et donc, à espacer les crises (je n’en ai eu qu’une depuis Décembre, ce weekend, et elle était petite), mais en tous cas, ça me fait du bien, et ce qui fait du bien au moral ne peut en aucun cas faire de mal à mon corps…

C’est un bon moyen de se laisser aller à ses pensées, au gré d’une musique oubliée et souvent peu appréciée, en tous cas pas à sa juste valeur par les non initiés. L’avantage, c’est que la plupart des musiques du registre “classique” n’ont pas de paroles, ce qui facilite l’appropriation du moment pour en faire quelque chose de relaxant. Il existe évidemment des musiques sur lesquelles il est plus simple de se laisser aller que d’autres, plus oppressantes. Mais l’important n’est-il pas de se déconnecter du monde, et de se recentrer sur ce que l’on ressent ? La musique classique est, à mon sens, un merveilleux moyen de se focaliser sur soi, et sur les émotions qu’elle fait naître.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :