Harry Potter, ou ma splendide thaumaturgie

Lorsque je réfléchis à ce qui me définit en tant que personne, je pense à beaucoup de choses, plus ou moins glorieuses. Mais ce qui me vient le plus spontanément, c’est une imagination débordante (bien qu’encore trop réservée… j’y travaille !) qui, sur le papier, serait le plus proche de la réalité. Et oui, rien de bien chevaleresque ni encore moins de louable en ma petite personne : bien que parée de bonnes intentions envers le monde entier, je ne donne que trop peu de temps aux autres et aux bonnes œuvres, et même si je suis là n’importe où, n’importe quand pour les personnes qui me sont chères, je ne fais pas assez passer mon prochain avant moi. C’est un fait : je prône l’altruisme, sans pour autant m’y dévouer corps et âme. J’en ai un peu honte, mais c’est moi, et je travaille à être meilleure. Néanmoins, je me suis construite au fil de mon histoire, et comment parler de mon épanouissement en tant qu’enfant, puis adolescente sans aborder mes lectures, mes inspirations, mes passions, oui carrément ! Elles ont aidé à faire de moi l’adulte que je suis aujourd’hui, et même si je ne peux pas leur en conférer l’entièreté de la chose, elles m’ont en tout cas transmis valeurs, intuition, enthousiasme,et m’ont permis de devenir une personne meilleure.

 

Alors quoi de mieux, pour fêter en ce mois de mai les 20 ans de la sortie en librairie du tome 1 du plus célèbre petit sorcier de notre temps -à l’aube de mes 25 ans-, que de faire une petite introspection Potterienne ? Aller, je ne fais ni vraiment dans l’originalité, ni vraiment dans le conformisme, et je vous propose un petit throwback sur l’univers de ce petit sorcier qui continue de me faire tant rêver… A vos baguettes !

L’idée de cet article, sous-jacente depuis quelques temps, a pris forme lorsque j’ai lu l’article de « Mon rapport à Harry Potter », de Sophilosophe : j’ai cru me reconnaître à travers ses mots, et après son magnifique article, j’ai décidé d’exprimer ma façon de voir les choses ! Avec des photos beaucoup moins jolies que les siennes, mais avec mes mots les plus sincères, je vais vous parler de ce bonheur que j’ai que d’avoir grandi avec des mots qui resteront gravés en moi.

 

On va dire que je suis quasiment née avec les personnages de J.K. Rowling. J’avais, si vous avez bien suivi et que vous avez un tant soit peu suivi les cours élémentaires de soustraction (pas trop compliquée, promis !) un peu moins de cinq ans lorsque le premier Harry Potter est sorti en livres. Bon, à 5 ans, on ne s’intéresse pas à ce genre de livres, on ne s’intéresse d’ailleurs pas trop aux livres, normalement. Et bien, quid du “A partir de 10 ans” en quatrième de couverture, j’avais six ans et des patates lorsque mon aventure personnelle avec le monde des sorciers a commencée ! J’ai appris à lire tôt (en entrant au CP je savais lire couramment, ma maman m’ayant appris avec la fameuse méthode Boscher, the best of the world !) .J’ai reçu les 2 ou 3 premiers tomes à Noël. Vous voulez rire ? Je n’ai pas du tout accroché, et je les ai laissé sur mon étagère environ 6 mois, donc officiellement, j’ai lu mon premier Harry Potter à sept ans, mais on ne va pas chipoter ! Une fois que j’ai eu le déclic, car ma meilleure amie les avait également eu, je n’ai plus jamais laissé tomber. En témoignent l’état de mes RELIQUES, qui tomberaient presque en miettes… Mais pour rien au monde je ne les troquerais contre une version en meilleur état ! Ces livres là témoignent de bien des moments de joie, de doute, de laisser-aller, de larmes… Été, printemps, automne, hiver, dehors allongée dans l’herbe ou bien au chaud dans ma chambre, pelotonnée dans mon grand fauteuil, les pieds sur le radiateur presque brûlant… Plus que des souvenirs, ces objets sont de véritables symboles.

 

 

 

33245636_10215532580765295_3290750229334196224_n

J’étais (et je le suis toujours !) une fan inconditionnelle des livres (des films aussi, mais je préfère infiniment les livres aux films). Je les ai dévoré, des dizaines de fois chacun, au moins jusqu’au 5ème tome -en témoigne l’état pour le moins élimé de mes exemplaires en français.

Quelques anecdotes ? Let’s go :

  • En 6ème, je suis partie à Londres quelques jours en classe d’anglais. Je ne pigeais rien, à part Hello, Goodbye et Thank you. Et bien, croyez-le ou non, je connais tellement les chapitres, les phrases qu’a écrit Rowling, que j’ai été capable de lire les premiers chapitres des deux premiers tomes sans problème, ce qui m’a d’ailleurs aidé à acquérir un peu de vocabulaire en anglais, et a renforcé mon engouement pour la langue de Shakespeare.
  • Un jour, la maman de ma meilleure amie de l’époque m’a littéralement assommée avec le tome 4, Harry Potter et la coupe de feu, le plus épais de l’époque : j’avais une araignée dans les cheveux, et elle a utilisé la première chose qui lui est tombée sous la main… un gros pavé quoi !
  • Les deux derniers tomes sont ceux que j’ai le moins lu, car je les ai moins appréciés, sachant que chaque page me rapprochait de la fin d’une époque…
  • Lorsque ma mère m’a acheté le 5ème tome, le samedi de sa sortie vers midi, elle ne s’attendait pas à ce que je l’ai terminé le lendemain, et surtout à ce que je l’ai relu 2 fois dans la semaine qui a suivi… Première lecture dévorante pour connaître l’histoire, lectures suivantes plus lentes pour apprécier les aventures de nos sorciers préférés !
  • Lors de mon voyage en Irlande de l’été 2014, je me suis racheté toute la collection en anglais… mon petit caprice !

 

  • A ce jour, même si je l’ai acheté, je n’ai toujours pas lu Harry Potter and the cursed child… J’en entends du bien comme du mal, et je finirai par le lire mais pour l’instant… !

33298740_10215533165179905_9055660599102406656_n

  • Je pense qu’à l’issue de cet article, je vais me replonger dans la saga, encore une fois !!!
  • J’ai joué tant de fois avec ma soeur, lorsque nous étions en vacances chez nos grands-parents : nous assistions à des tas de cours d’histoire de la magie, de métamorphose, de potions…
  • Mon tome préféré ? Certainement Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, pour 1) l’apparition des deux personnages emblématiques que sont Remus Lupin et Sirius Black, 2) la noirceur du livre qui tranche avec les deux précédents, 3) l’injustice que ressent Harry d’être privé de famille et de le ressentir pour la première fois avec fougue, et 4) pour la carte, le retourneur de temps, les cours de divination, les détraqueurs, les cours,… hahaha bref !
  • Le fourmillement d’excitation à la pensée qu’un nouveau tome est en passe de sortir me manque. Et je n’arrive toujours pas à réaliser, plus de dix ans après, que je ne ressentirai plus jamais cette exquise sensation.

 

Tout un tas de souvenirs dont vous n’en avez sûrement cure, mais qui font naître sur mon visage un large sourire à leur évocation !

De nombreux amis m’ont confié ne jamais avoir pris le temps ou eu l’envie de lire les Harry Potter, ce que j’ai énormément de mal à concevoir. Nous avons pourtant eu la chance d’être LA génération Harry Potter, de grandir avec lui. Une chose est sûre, lorsque j’aurai des enfants, je ferai tout pour 1) me tenir au courant des sorties littéraire jeunesse et 2) leur inculquer la passion des mots et du fantastique…. Sans cela, je n’aurais jamais pu me construire et m’épanouir comme je l’ai fait, surmontant les moments difficiles de mon adolescence en m’évadant d’un coup de page, en parcourant tout simplement des morceaux de papier.

Voilà, pour une fois, je ne vais pas m’appesantir sur une critique littéraire qui ne servirait à rien, car je ne suis pas du tout objective et parce que je trouve que chaque mot est juste, que chaque phrase trouve sa place et que tous les personnages sont un peu une famille lointaine que je retrouve avec une immense plaisir à chaque fois que j’ouvre un de ces livres ? Qui sait… une partie de mon histoire, une partie de mon avenir, une partie de moi, tout simplement.

33226043_10215533166859947_7997974951992754176_n

(vraiment trop dur de prendre une photo de pied qui ne soit pas trop dégueulasse… je ne dis pas sexy, mais juste potable quoi !!! #whitelikesnow #petitspoils)

 

Ma note (est-ce vraiment nécessaire ?) :

Optimal

(les vrais comprendront !)

Racontez-moi vos anecdotes et votre rapport vis-à-vis de ce classique générationnel, que vous en soyez un fervent admirateur ou pas !

PS : Dans la famille des produits dérivés, je ne suis pas mégalo comme certains d’entre vous… Mais j’ai tout de même quelques items que je chéris précieusement !

 

 

« On pardonne plus facilement aux autres d’avoir eu tort que d’avoir eu raison. » A.D.

5 commentaires sur “Harry Potter, ou ma splendide thaumaturgie

Ajouter un commentaire

  1. Ah, tous ces souvenirs… les reliques de la mort encrées dans nos peaux en témoignent. Tu as bien su poser les mots sur ce que représente cette saga merveilleuse pour beaucoup d’entre nous. Je rajouterais un souvenir à la liste : tu m’avais spoilée la fin du tome 6, arrrgh xD mais c’était de si bons moments ! Le petit sorcier à lunettes n’est jamais loin quand j’y repense…
    A cette si belle époque, pleine d’insouciance et de magie ~

    Aimé par 1 personne

    1. Aaaaah exact ! Encore sorry pour ce spoil faramineux !! XD mais oui, c’était notre enfance, et beaucoup de souvenirs très heureux ! Et même si le temps passe et que la distance s’installe avec l’âge adulte, cela fait et fera toujours partie de nous ♡ gros bisous ♡

      J'aime

  2. Je suis une très grande fan d’Harry Potter depuis toute petite ! C’est très sympa de voir les anecdotes que tu as avec la saga (surtout le fait de te faire assommer ^^) ! Je pense que je vais me replonger dans l’univers d’ici peu car c’est l’une de mes lectures favorites durant l’automne-hiver (surtout que je viens d’acquérir la fin de la collection en français). Mon prochaine caprice (comme tu le dis) c’est d’acheter les livres en version anglaise ! Trop hâte 🙂 !
    Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ravie de pouvoir faire rire les gens (mais ma tête s’en souvient encore !!). Tu as raison : rien de tel pour accueillir la saison froide et humide qu’un Harry Potter réconfortant, un bon thé, un plaid et une bonne musique d’ambiance 😀 Et c’est un plaisir de les lire en VO : on a l’impression de redécouvrir l’histoire, un peu comme un rêve ! Je te souhaite une très magique lecture !!! A bientôt 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :