Le chien des Baskerville | Sir Arthur Conan Doyle

Des cris lugubres résonnent sur la lande…

Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l’origine de la mort de sir Charles Baskerville. Maudit soit Hugo, l’ancêtre impie et athée, qui provoqua, en son temps, les forces du mal !

Mais Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu’il dépêche le fidèle Watson auprès de sir Henry, l’héritier nouvellement débarqué d’Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin à ces spéculations. Pourtant, la mort a frappé plusieurs fois sur la lande. Et le manoir est le théâtre de phénomènes bien étranges… Se peut-il que la malédiction des Baskerville pèse encore ? Livraddict

 

C’est le premier livre audio (hormis un ou deux Harry Potter) que j’écoute. Et j’ai beaucoup aimé l’expérience ! Je me suis rendue compte combien il pouvait être agréable de lire (ou plutôt écouter), tout en faisant d’autres choses à côté (comme conduire, ou si ma mémoire est bonne, creuser une énorme citrouille pour Halloween !). Si j’avais une critique à faire à propos de la bande sonore, c’est le ton traînant et nasillard du narrateur lors de certains dialogue, comme lorsqu’il interprète Sherlock Holmes. J’ai accéléré la narration à x 1,25 ce qui a permis de diminuer cette impression et d’augmenter mon plaisir d’écoute, d’autant que le personnage de Holmes n’est que peu présent au cours du récit.

Voudrez-vous me croire, c’est également le premier roman policier relatif aux fameuses enquêtes de Sherlock Holmes que je lis. Bien que très friande de l’univers créée autour de ce personnage, je ne m’étais encore jamais penchée sur les œuvres littéraires qui l’ont fait naître, uniquement sur les adaptations cinématographiques et autres jeux de société…

L’histoire en elle-même est délicieuse, et bien rodée par le maître du genre, Sir Arthur Conan Doyle (dont j’avais adoré l’Ile mystérieuse). Un meurtre, en apparence impossible à résoudre… En apparence seulement. Il était bien vu d’ajouter un côté mystique à cette enquête, en la présence d’un chien-loup fantomatique féroce, et de notoriété publique. Jouer avec les émotions des habitants de la lande et avec les nerfs du lecteur, c’est un art maîtrisé dans sa plus grande perfection par notre gentleman anglais. D’autant que cela tranche très bien avec le pragmatisme de Holmes.

J’ai complètement adhéré au fait de mettre en exergue les talents du Docteur John Watson, à travers qui nous vivons toute l’enquête, le fameux Mister Holmes étant trop occupé à Londres (à ce qu’il paraît). Et je ne dis pas ça parce que j’adore le personnage du fidèle ami du célèbre Sherlock. Même plus d’un siècle après, l’histoire reste haletante, la narration, particulièrement fine, et le rendu, absolument fantastique ! Les détails sont tout simplement si bien étudiés qu’ils coulent de source, tout en révélant petit à petit ce qu’il faut savoir, en laissant les explications finales absolument indispensables à la compréhension entière et totale du mystère. Enfin, j’ai beaucoup aimé le caractère et l’histoire assez complexe du méchant de l’histoire, que l’on ne soupçonne pas avant d’être bien avancé dans la narration.

 

Un grand classique à lire absolument ! Ce livre m’a permis de valider « Le cri de la Banshee » du Pumpkin Autumn Challenge, en remplacement du Dahlia Noir initialement prévu.

 

Ma note : 17/20

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :