Bohemian Rhapsody | 2018

Le biopic tant attendu sur le célébrissime groupe Queen est sortie fin 2018, et ce fut une véritable vague de sentiments complexes, mais positifs, qui a déferlé en moi.

Alors que l’on soit bien clair : c’était pour moi un terrain de découverte, car bien que je connaisse dans l’ensemble plutôt bien les musiques du groupe, je ne savais pas grand chose de l’histoire commune de Brian May, Roger Taylor, Freddie Mercury et John Deacon. Bien entendu, je connaissais la nature du décès prématuré de Freddie Mercury, qui a souffert du sida pendant plusieurs années avant de s’éteindre en 1991. Mais en soi, je ne connaissais ni l’origine du groupe, ni son évolution. Pour une néophyte comme moi, le film m’a donc réellement éclairée, j’ai appris des tas de choses sur l’histoire de Queen et de ses membres, mais je ne saurais dire si le film convient aux fins connaisseurs du groupe, qui le trouveront peut-être un peu trop « lisse« . J’ai espoir que le film soit assez fidèle, étant donné que deux des membres de Queen ont activement participé à l’écriture et à la réalisation du film, mais peut-être reste-t-il un peu en surface pour les gens qui voulaient en apprendre davantage. En parcourant le net, j’ai vu qu’il y avait apparemment quelques petites incohérences temporelles : d’autres membres du groupe ont sorti des albums solo, ce qui justifie moins le fait que le groupe ait boudé Freddie Mercury lorsque celui-ci a décidé de tenter sa propre carrière. De même que le chanteur n’a annoncé, en réalité, sa maladie qu’après le concert Live Aid. Mais quoi qu’il en soit, ces adaptations servent le film, et ne dénaturent en rien l’impact réel de leur influence musicale.

bohemian

 

Le film est un véritable biopic musical, puisqu’il tourne autour des tubes principaux du groupe sortis entre 1970 et 1985. De I want to break free à Another one bites the dust, en passant par Radio Ga Ga ou encore l’iconique We will rock you, chaque titre est imagé et remis dans son contexte historique. Leur explosion fulgurante est mise en exergue par des acteurs faramineux qui ressemblent traits pour traits aux véritables artistes… troublant. Les difficultés sont également à l’honneur, on assiste notamment à une scène symbolisant le refus de leur producteur à signer ce qui s’est finalement avéré le titre fondateur du mythe : Bohemian Rhapsody. J’ai d’ailleurs trouvé assez amusante le retour dans ce bureau, en fin du film, pour y voir le producteur, seul, en train d’écouter à la radio le Live Aid, se maudissant sans doute intérieurement de ne pas avoir écouté l’instinct des jeunes musiciens quand il en avait l’occasion.

bohemian-rhapsody-rami-malek-brille-dans-un-biopic-en-surface-3

 

Parlons à présent de la remarquable performance de Rami Malek, incarnant Freddie Mercury. Et encore, je trouve que performance est un mot faible… L’acteur a tout donné pour ce rôle, et pour un tournage qui s’est apparemment avéré houleux, le résultat est tout bonnement bluffant de réalisme. J’irai même plus loin : durant la dernière demie-heure de film, c’est véritablement le chanteur que l’on a l’impression de voir évoluer à l’écran. Entre excentricité, tendresse et ego de diva, c’est un rôle qui aurait facilement pu tourner à la catastrophe, mais Malek parvient à insuffler à son personnage le génie de l’artiste, et ses côtés plus obscures qui vont presque lui faire oublier le milieu modeste duquel il est issu.

Les autres membres du groupe sont évidemment également travaillés, mais on se concentre sur le chanteur, emblème du groupe. C’est lui qui vient à la musique, et non pas la musique qui vient à lui. En effet, sans son intervention osée auprès des membres fondateurs du groupe, Queen ne serait jamais devenue Queen.

 

BOHEMIAN RHAPSODY

 

Les plus salaces d’entre vous regretteront certainement de ne pas voir d’images trop choc dans le film. La décadence de Freddie Mercury est en effet abordée avec une pudeur et une retenue toute particulière, et c’est formidable que la production ne se soit attachée qu’à la musique et au groupe, alors qu’il aurait été si simple de tomber dans l’erreur du voyeurisme. Finalement, les scènes les plus “osées” sont pleines de tendresse et se déroulent entre lui et les personnes qu’il a aimé, à savoir sa fiancée Mary puis Jim Hutton.

J’ai détesté, littéralement, le rôle de Paul, l’ancien agent du chanteur, qui verra en lui une vache à lait, le poussant à céder à ses vices… pour tout révéler au monde journalistique lorsque Freddie Mercury rentre dans le rang et retourne auprès du groupe. Un gros FDP (oups, pardon !).

En termes d’esthétisme, le film est tout simplement éblouissant. La photographie au grain sépia est raccord avec les années 1970, tout comme les scènes de concert justifient l’affiche du film, pop, violette, Mercury quoi. Et ce son… puissant, travaillé, on s’y croirait, à ce concert à Wembley. J’ai pleuré comme une madeleine durant les vingt dernières minutes du film tant la performance était intense, puissante, pure. J’ai pris mon pied, ou mon oreille (hahaha, mauvais jeu de mot !) !

 

bohemian-rhapsody-featurette

Queen a été l’influenceur de la musique actuelle. Ils étaient précurseurs dans énormément de domaines, des sonorités aux clips-vidéos. Et c’est bien pour cela que leur musique parle toujours, à toutes les générations, même les plus récentes. Bohemian Rhapsody est un bel hommage à voir, et j’espère qu’il vous touchera l’âme comme il a ému la mienne.

Ma note : 19/20

2 commentaires sur “Bohemian Rhapsody | 2018

Ajouter un commentaire

  1. J’ai aussi adoré ce film. Je ne connaissais rien à l’histoire du Groupe et j’ai appris beaucoup de choses.
    Les acteurs sont superbes et les musiques sensationnelles. C’est un film que je recommande vivement. On sort de là avec une énergie de folie je trouve, une envie de vivre pleinement!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :