Un avion sans elle | Michel Bussi

23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd’hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ?

Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu’il s’apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu’il referme aussitôt, assassiné.

Il ne reste plus à Émilie qu’un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité…

Ceux qui me suivent sur Instagram savent que j’ai bien aimé ma lecture, et pourtant, j’appréhendais un peu ! A la limite du polar, l’histoire reste assez personnelle pour ne pas partir franchement dans les affres du genre policier. En effet, les points de vue permettent une hétérogénéité dans le récit, et ils sont bien placés pour donner suspense et haleine. L’intrigue est saisissante : un crash d’avion et un seul survivant, un bébé de trois mois. Seulement, il y avait deux bébés dans l’avion, Émilie Vitral et Lyse-Rose de Carville… Deux familles qui se déchirent donc pour savoir de qui la survivante est réellement la petite fille, une enquête complexe de dix-huit ans avec tant de nœuds dans tous les sens que ce n’est pas suffisant pour connaître le fond des choses.

D’un côté, les Carville : famille bourgeoise pleine aux as, influente avec, à sa solde, une tripotée d’avocats. Mathilde et Léonce de Carville vivent près de Marne-la-Vallée. Quelques mois après la tragédie, Léonce est frappé de deux AVC qui le laissent lourdement handicapé. Mathilde doit donc veiller sur lui ainsi que sur Malvina, la grande sœur de Lyse-Rose, âgée de 6 ans aux moments des faits. Prise à témoin par son grand-père pour attendrir les jurés durant des mois, la jeune femme en développera des problème sociaux et une certaine folie qu’elle se plaît à cultiver.

De l’autre côté, les Vitral. Nicole et Pierre sont de modestes normands ayant passé leur vie à écumer les marchés et fêtes foraines dans leur baraque à frite. S’injuriant contre le fait qu’avec de l’argent, les Carville pouvaient tout avoir, ils se sont battu pour faire entendre leurs voix auprès des juges, procureurs et autres avocats chargés de la défense. Par médias interposés, ils ont fait front durant de longs mois, au début perdus dans le monde inconnu et incontrôlable de la justice, puis plus confiants. En effet, Léonce de Carville ayant commis l’erreur de leur proposer de l’argent pour qu’ils cessent toute action en justice, les Vitral ont gagné du poids dans la bataille, faisant passer les Carville pour les méchants de l’histoire. Au milieu de tout ce bric-à-brac, ils étaient devenus les tuteurs légaux de Marc Vitral, le grand frère de Émilie, resté chez eux pour les vacances lorsque le crash eut lieu.

Alors ? Lyse-Rose de Carville ? Ou Émilie Vitral ? Tout semblait parti pour que les Carville accueillent l’enfant, mais au dernier moment, la justice a tranché en faveur des Vitral qui ont ému la France avec leur histoire.

Mais la justice a-t-elle eu raison ? Au début des années 1990, les tests ADN étaient lents et peu fiables. Par la suite, il aurait été cruel de réaliser ce test et de découvrir que la mauvaise famille avait eu la garde de la petite fille. Je le redis : un énorme sac de nœuds quoi !

Mathilde de Carville, elle, ne comptait pas laisser tomber, et avait employé Crédule Grand-Duc, un détective privé, jusqu’au 18 ans de la petite Lylie, contraction de Lyse-Rose et de Emilie, surnom qui lui était resté, le doute subsistant quand à sa réelle identité

Le jour de la mort de Crédule Grand-Duc fut le jour de la majorité de la petite libellule. Le jour où elle décida de partir, et où Marc, seul, chercha la vérité sur l’identité de sa sœur pour la ramener, pour l’empêcher de faire une bêtise. Pour ne pas perdre son amour. Oui, car au plus ils grandissaient, au moins les deux jeunes gens pouvait ignorer l’étrange attirance qui les liaient, d’abord fraternelle, puis plus tard, incestueuse.

L’histoire est vraiment très bien menée ! J’ai beaucoup adhéré à l’aspect thriller, pour une fois ! C’est une course contre la montre, une lutte à grande haleine que l’on a pas envie de lâcher avant d’avoir découvert le fin mot du pourquoi et du comment. J’ai relevé deux points noirs néanmoins. Tout d’abord, le livre traîne parfois un peu en longueur, notamment en ce qui concerne le journal de Crédule Grand-Duc, qui retrace l’histoire et l’enquête qu’il a mené durant 18 ans. De plus, j’ai trouvé les personnages très caricaturaux, ce qui ne m’a pas empêché de m’attacher à certains. Je me serais crue dans un vrai film français comme on sait si bien les faire, dans la description comme dans leurs manières de réagir. Émilie est juste parfaite, mais ça en devient presque insupportable. Marc est un véritable amoureux transi qui n’a pas la profondeur que j’attendais, mais on s’en contente bien quand même : il ne vit qu’à travers son amour inconditionnel pour sa Lylie, et ce malgré leur lien de parenté tranché par la loi. Malvina est une véritable dingue !!! Mais j’ai beaucoup aimé son personnage, un peu torturé, complètement loufoque et qui s’en fiche du regard des autres ! Par contre j’ai eu énormément de mal avec le détective, qui était le personnage relou de l’histoire à mon sens, bien que son rôle ait été indispensable au bon déroulé des actions.

En somme, j’ai bien aimé ! Je me tâte encore à racheter un livre de Michel Bussi, en tous cas pas cette année, mais j’intègrerai bien une autre de ses aventures dans ma PAL de 2020,  !

Ma note : 14/20

8 commentaires sur “Un avion sans elle | Michel Bussi

Ajouter un commentaire

      1. C’est un peu mon boulot, aussi… 😉 C’est pour ça que je m’efforce de faire des fins inattendues, pour mes romans.
        Rares sont les romans/films/séries qui me surprennent, je devine assez vite les intrigues. Je me souviens d’un roman d’Agatha Christie, j’avais genre treize ans, dans les trois premières pages, je savais qui allait être tué, et par qui, alors que le meurtre n’avait pas été commis. Ou encore d’un film de SF (je n’aime pas trop la SF), vu avec l’amoureux, pour lui dire plaisir : au bout de quinze minutes, je lui avais dit « ah oui, en fait, ce perso, c’est le même que celui-ci, et il a fait ceci et cela ». Il m’avait regardée, m’avait demandé, interloqué, si j’avais déjà vu le film (c’était son cas) : pas du tout. 😛
        (si tu trouves que mon commentaire spoile trop, n’hésite pas à supprimer ce qui pourrait gêner)

        Aimé par 1 personne

      2. Oh non ne t’en fait pas, tu as bien signifié que c’était du spoil 😉 et d’hab c’est moi qui mets un peu de spoil dans mes articles ^^
        Trop forte ! Moi je gobe tout et n’importe quoi, et les seuls choses où je ne suis pas (trop) surprise ce sont les films/séries historiques car je connais l’histoire d’avance ^^ Mais mes potes se fichaient bien de moi car je ne voyais même pas le nez au milieu de la figure… !!!!

        Aimé par 1 personne

  1. Hello ! Je dois avouer, que je suis une mauvaise fille ! Je n’ai pas lu ton article en entier. En fait comme Michel Bussi est un auteur que j’aime bien, et que je sais que tu as apprécié ta lecture, ça m’a donné envie de le lire. Du coup justement je voulais me laisser quelques surprises pour quand je le lirai 😉

    Aimé par 1 personne

    1. aaaah vilaine !! je rigole :p je comprends ne t’inquiète pas ! je n’ai rien spoilé dans l’article, mais ne lis pas les commentaires précédents alors !!! Je te souhaite une bonne lecture 😀 N’hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :