Demain | Guillaume Musso

Elle est son passé…

… il est son avenir.

Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie.

Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans.

Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.

Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.

Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…

 

Vous avez dit faille temporelle ? Il ne m’en faut pas plus titiller mon intérêt. Alors, oui, deux livres de Guillaume Musso à la suite, ce n’est pas banal, mais Demain et La Jeune Fille et la Nuit m’ont été prêtés par mon amie Alice, et je tenais à vous partager mon sentiment sur ces lectures après une désertion de ma part vis-à-vis de cet auteur !

Comme vous avez pu le lire dans le synopsis, il s’agit de suivre en parallèle les histoires de Matthew, jeune papa veuf depuis un an, et Emma, trentenaire New-yorkaise reconnue dans son travail mais dont la vie privée calamiteuse réveille sa tendance à l’autodestruction.

SPOILER  Et ils vont se rencontrer à travers un ordinateur… alors que Matthew est en 2011, et Emma en 2010. Soit lorsque Kate, la femme de Matthew était toujours en vie. A partir de la moitié du livre, l’histoire s’articule donc également autour d’elle.

Mais gare à l’effet papillon ! Matthew aimerait que Emma empêche la mort de sa femme, mais à remuer le passé, rien de bon ne peut en sortir, et les révélations vont aller bon train…

Ce qui n’empêche pas qu’aux deux tiers du livre, l’histoire perd de son intérêt. En tous cas à mes yeux. Jusque là, on suivait plutôt Matthew, même si Emma était omniprésente. Mais ensuite, on ne suit plus que Emma ! J’aurais trouvé intéressant d’avoir un peu plus d’approfondissement sur le point de vue de Matthew lorsque sa vie est en train de basculer.

De toutes façons, c’est à ce moment que l’histoire devient rocambolesque. J’ai terminé le livre, comme tous ceux de Guillaume Musso, car j’avais envie de connaître la fin, mais avec une perte d’intérêt générale .

Le livre reste néanmoins super accessible, hyper bien tourné, ce qui fait la force de cet auteur : il sait plaire à presque tout le monde. Son intrigue, bien qu’un peu tirée par les cheveux, est complète, et ça se lit facilement.

 

J’ai eu à la fois du mal à m’attacher aux personnages et en même temps, je les ai trouvé plutôt bons. Vous avez dit bizarre ? Emma est contradictoire : très bonne dans son métier, intéressée à fond par ce qu’elle fait, elle n’en est pas moins un désert affectif sans nom. La dépression la guette, et elle semble à la fois forte et fragile, ce qui ne colle pas avec sa tendance à l’autodestruction. Matthew, lui, est très convainquant dans son rôle de jeune papa veuf et anéanti, devant faire bonne figure pour sa fille. Pourtant, je l’ai trouvé froid et distant au fil du livre. Sa fille n’est que peu présente, j’ai eu l’impression qu’il la délaissait un peu.

Le personnage du jeune geek (dont j’ai oublié le nom, oups !) est, lui, limite caricatural, tout comme la colocataire de Matthew, mais ils n’en sont pas moins attachants.

Je n’ai pas grand chose à dire de plus : une bonne idée de base, une intrigue qui s’essouffle en cours de parcours mais dont on veut savoir la fin, les ingrédients intemporels de Guillaume Musso, qui font à la fois sa force et sa faiblesse !

L’amour rampe quand il ne peut marcher.

William Shakespeare

 

Ma note : 14/20

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :