Royaume de vent et de colères | Jean-Laurent Del Socorro

1596. Deux ans avant l’édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s’oppose à Henri IV, l’ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi. À La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme. Les pions sont en place. Le mistral se lève. La pièce peut commencer.

 

Ce livre est une sacrée révélation. Historique d’une part, car j’ai beaucoup appris sur la république Marseillaise et son opposition à la fois politique et religieux au nouveau roi Henri IV, ancien protestant converti au catholicisme. Fantastique d’autre part, étant donné l’utilisation de l’Artbon, une pierre magique qui donne du pouvoir à son utilisateur, tout en le détruisant peu à peu.

Et si le livre se termine sur la chute de la République de Marseille, l’espoir est tout de même de mise. C’est réellement bluffant de voir comment l’auteur a pris un fait historique, l’a manipulé, l’a intégré et l’a complètement compris pour pouvoir en sortir sa propre fantasy. Malgré la complexité de l’arrière plan politique, l’immersion dans la cité phocéenne est réel ; on se croirait déambuler dans les ruelles pavées, sur le port…

J’ai apprécié chacun des personnages impliqués, qui sont tous développés avec finesse et détails, ce qui est un exploit assez bluffant étant donné:

1) la courtesse du récit (environ 300 pages),

2) les chapitres très intéressants et assez courts (3 pages max.) qui donnent au livre un rythme soutenu et permettent de passer très régulièrement d’un personnage à un autre, et

3) leurs parcours très distincts mais qui tendent finalement vers un seul et unique but.

 

J’ai été happée par la façon particulière de l’auteur d’ordonner ses chapitres et d’utiliser à chaque fois la première personne. Ainsi, le lecteur se plonge à l’intérieur de la tête des cinq personnages principaux, à tour de rôle. Passant également de l’instant présent à des flashbacks plus ou moins lointains, on pourrait croire que c’est complexe à suivre… ce serait se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! Certes, il faut rester attentif, mais les précisions en début de chapitre sont là pour nous aider à nous situer dans le temps.

Fait surprenant, l’auteur parvient à rendre ses récits réalistes, malgré tous les éléments qui font le genre fantasy : une guilde d’assassins, d’anciens mercenaires à la retraite, un gamin des rues, les religieux en fuite… Je donnerais bien ma préférence à Victoire, cheffe de la Guilde de Marseille et à son bras droit, le turc Silas, aux mains d’un geôlier particulièrement vicieux. Chaque personnage a sa manière de parler et de voir les choses, aussi est-il plutôt aisé de suivre l’histoire. L’un après l’autre, ils ajoutent leurs petites pierres à l’édifice de la compréhension des enjeux et des faits passés et en cours.

Et je dois souligner que les femmes du récit sont des personnages particulièrement hauts en couleurs. Elles ne sont pas les demoiselles en détresse que l’on s’imagine. Elles manient les armes aussi bien qu’un homme, et leurs failles et faiblesses ne sont pas plus mises en exergues que celles des hommes du récit. On retrouve ici la délectation de lire des personnages badass et uniques, et j’ai adoré !!!

Outre l’histoire et la politique, d’autres sujets sont abordés, chacun ayant un peu son personnage pour l’animer : l’addiction (à l’Artbon notamment, mais aussi au pouvoir), la foi religieuse, les regrets, les remises en question, la famille…

En bref, c’est un livre maîtrisé à la perfection, intéressant au possible, magnifique (non mais vous avez vu cette couverture !!!), que je vous conseille fortement !!!

 

Ma note : 17/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :