Boy Erased | 2019

L’histoire de Jared, fils d’un pasteur dans une petite ville américaine, dont l’homosexualité est dévoilée à ses parents à l’âge de 19 ans. Jared fait face à un dilemme : suivre un programme de thérapie de reconversion – ou être rejeté pour toujours par sa famille, ses amis et sa communauté religieuse. BOY ERASED est l’histoire vraie du combat d’un jeune homme pour se construire alors que tous les aspects de son identité sont remis en question. 

image

 

J’attendais beaucoup de ce film ! Et finalement, s’il m’a touchée sur le coup et fait réfléchir, même s’il n’a pas été le coup de cœur auquel je m’attendais.

Je m’explique.

giphy2

 

On aborde ici la vision américaine de l’homosexualité : nul besoin de parler de guérison, il s’agit davantage de faire rentrer les gays dans le moule de la “normalité” biblique, à savoir, l’hétérosexualité. Tout y est : les années 60, le papa pasteur, la maman coquette et transparente qui ne sait que dire “oui” à son mari, le garçon qui sait au fond de lui qu’il aime les garçons, mais qui veut faire plaisir à ses parents (et espère, en tous cas au début, au fond de lui, rentrer dans ce fameux moule…). Sous couvert de l’amour parental et de leur affection sincère envers leur progéniture, ces parents n’hésitent pas à l’envoyer dans un centre de conversion.

Plongé dans une éducation puritaine, Jared accepte d’intégrer un programme de “conversion”, je ne dirais pas de gaité de cœur, mais sans toutefois se rebeller. Jared intègre donc ce programme qui ne l’occupe que la journée. Une sorte de thérapie, mi-garde d’ado, mi-réunion autour d’un gourou telle une animation pastorale qui aurait mal tournée.  Ses nuits, il les passe dans un motel avec sa mère qui l’accompagne.

jared-eamons-victor-sykes

 

La thérapie à laquelle il participe est à la fois douce et violente. Douce car aucun châtiment corporel n’a lieu, violente car cela se rapproche du lavage de cerveau, avec un soupçon de violence psychologique. Les stagiaires n’ont pas le droit de conserver à l’intérieur de l’établissement leur téléphone (ça je veux bien comprendre), ni leurs effets personnels qui techniquement, n’ont aucun rapport avec le programme (comme par exemple un cahier et son stylo…). Et malgré tout, les traumatismes occasionnés sont, eux, bien réels. Révéler au regard des autres son intimité, parler ouvertement de ses “penchants hors normes et contre-natures”, tout cela entre prières et sermons de celui choisi pour les remettre dans le “droit chemin”.

Durant tout le film, des flashbacks nous expliquent pourquoi et comment Jared en est arrivé là, en réponse à la thérapie qui l’oblige à exprimer son passé et ses ressentis. Pour ma part, j’ai trouvé qu’ils étaient un peu déstructurés, j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver au début. Finalement, ce sont un peu eux qui font le piment de l’histoire, sans quoi le film n’aurait aucun sens.

Au fur et à mesure que l’histoire avance, l’ignominie de ces méthodes de conversion font sens, poussant tantôt à abandonner, tantôt à faire comme-ci, allant parfois même jusqu’à pousser au suicide.

BoyErased_1

 

J’ai bien aimé l’évolution de la mère de Jared, qui montre, à la fin surtout, davantage de force de caractère et surtout, qui finit par tenir tête à son époux, tout en soutenant sans failles son fils. Je n’aurais pas soupçonné, au début du film, qu’elle puisse prendre cette direction, car son caractère doux et soumis était vraiment très convainquant.

giphy

 

Enfin, je voudrais souligner qu’il faut absolument lire les petites lignes qui défilent lors du générique de fin, car elles nous apprennent ce que sont devenus les protagonistes principaux. Et je crois bien que l’hypocrisie d’une personne en particulier m’a particulièrement estomaquée. Mais pour savoir de quoi je parle, il vous faudra voir le film !

 

Ma note : 11/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :