Nota Bene, petites histoires, grands destins ! T1 | Benjamin Brillaud

Savez-vous que Nicolas Flamel n’a jamais été alchimiste ? Que Napoléon a failli se faire remplacer par un général culotté ? Savez-vous qui a trouvé le moyen le plus ingénieux de s’emparer d’un château fort ? Et quelles ont été les évasions les plus audacieuses ? Douze portraits de grandes figures historiques (Catherine de Médicis, Magellan, Aristomène…) agrémentées d’anecdotes véridiques et drôles. Une manière ludique de (re)découvrir l’histoire de France.

 

Vidéaste émérite – et accessoirement, certainement mon Youtubeur de vulgarisation historique préféré – Benjamin Brillaud, créateur de la chaîne Nota Bene, a lancé sa première BD en Avril dernier, pour mon plus grand bonheur ! Ses vidéos sont ultra-intéressantes, j’y apprends toujours quantités de choses, et j’aime beaucoup sa façon de parler, posée mais attractive.

Bref, la BD. Intitulée Nota Bene, petites histoires, grands destins, elle évoque l’un après l’autre dix personnages historiques, et décrit en quelques pages un des faits les plus marquants de leur vie ; ainsi, différentes époques sont abordées avec Anne de Bretagne, Du Guesclin, Pyrrhus Ier ou encore Magellan. Les dessins sont signés Christian Paty, la colorisation, Joël Odone et le scénario, Mathieu Mariolle et Benjamin Brillaud. En lien entre les histoires de ces différentes personnalité, Benjamin a été lui aussi scénarisé, et ses prises de paroles rappellent sans conteste ses vidéos.

Dix personnages, dix histoires. Ce qui fait un peu trop pour moi : bien que friande d’Histoire avec un grand H, j’ai eu une impression de liste, faisant que bien souvent, je suis restée sur ma faim (notamment concernant les histoires de Catherine de Médicis et de Anne de Bretagne). Ce foisonnement de personnalités à présenter a pour conséquence un manque de profondeur des faits relatés. Se limiter à six personnages n’aurait pas été une erreur pour ma part, ce qui aurait permis d’approfondir la vie de ceux présentés.

Bon. Ca c’était pour ce que je reproche à la BD.

A contrario, il y a beaucoup de choses que j’ai apprécié :

  • les histoires sont rendues accessibles aux plus jeunes, ce qui est le socle fondateur de la vulgarisation. Ainsi, je pense que des affinités peuvent naître entre les jeunes et le domaine spécial qu’est l’Histoire ;
  • les vidéos bonus liées à chaque première page de personnage : en scannant la page, il est possible d’accéder à une vidéo “backstage” où Benjamin nous explique le pourquoi du comment du choix du personnage, de son approche etc. Un complément d’information qui n’est pas à négliger et qui a vraiment sa place dans ce contexte ;
  • le ton et l’humour, toujours présent mais jamais lourd, sont autant d’atouts pour s’immerger dans les dessins (très réussis au passage, moi qui ne suis pas une grande fan de BD !).

En conséquence, j’ai passé un bon moment à lire cet ouvrage, même si je suis un peu frustrée pour les raisons développées ci-dessus. J’espère que les prochains tomes, que je lirai quoi qu’il arrive, m’emporteront plus loin pour satisfaire mon avidité ! C’est dans tous les cas un travail remarquable, qui offre de nouvelles possibilités d’apprentissage ou tout simplement, de distraction tout en s’instruisant, et je trouve le support particulièrement bien adapté. J’ai grande hâte de découvrir la suite !

 

Ma note : 15/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :