Le lac aux sortilèges | Maeve Binchy

Helen pense avoir tout prévu. Elle a laissé une lettre pour Martin dans laquelle elle lui explique qu’elle n’a jamais pu oublier Louis, qu’elle l’a revu, qu’elle attend un enfant de lui et qu’il l’emmène loin de Lough Glass, cette petite bourgade irlandaise ou elle a toujours vécu à contrecœur.

Elle ne sait pas que Martin ne lira jamais cette lettre, que leur fille Kit, de douze ans, la trouvera avant lui et la détruira sans l’ouvrir. Elle ne peut pas non plus savoir qu’un mois après sa «disparition», on retrouvera le corps d’une femme qui lui ressemble dans le lac de Lough Glass.

Pour ceux qui l’aiment, elle est désormais morte accidentellement…

 

Un roman familial que je devais lire depuis un moment, et dont la lecture a également traîné… Et pour cause !! J’ai eu du mal à accrocher les premières (150) pages. Beaucoup de descriptions, pas mal de longueurs, qui ont fait que j’ai peiné à me plonger dans l’histoire. Mais finalement, au bout d’un moment, l’histoire devient plus naturelle, et j’ai prolongé ma lecture bien plus facilement.

L’autrice emmène ses lecteurs en Irlande dans les années 50, dans une petite bourgade à deux heures de Dublin. Une partie de l’intrigue se déroule également à Londres, où Helen s’enfuit avec son amour de jeunesse, laissant derrière elle deux enfants et un mari éploré.

Les années passent, les personnages grandissent, évoluent, leurs histoires se mêlent et se séparent, laissant le lecteur satisfait. Ce n’est pas le meilleur livre familial que j’ai lu, il y a des longueurs qui auraient pu être supprimées et/ou remplacées, certaines composantes sont tirées par les cheveux (l’instinct professionnel de Helen vs son manque de discernement flagrant quant à Louis et ses incartades amoureuses par exemple) et d’autres, au contraire, sont trop audacieuses (vocabulaire, mœurs de l’époque en pleine Irlande de campagne…). J’ai tout de même passé un bon moment de lecture : le poids de la société, le regard et le jugement des autres, les sentiments de Kit tout comme ceux de Helen, leur relation épistolaire, autant d’aspects qui rendent l’histoire vivante.

 

Ma note : 12/20

2 commentaires sur “Le lac aux sortilèges | Maeve Binchy

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :