Les chroniques lunaires T1 : Cinder | Marissa MEYER

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

 

Un moment que celui-ci trônait dans ma PAL…Et j’avais réussi à me garder la surprise ! Il est clair que je savais que Cinder était une revisite de Cendrillon et que l’histoire se situait dans un monde futuriste où la technologie tenait une place centrale. Mais pas plus : j’aime de plus en plus ne pas lire la 4ème de couverture d’un livre, et me diriger au jugé (couverture, titre, auteur, bruit –ou silence- autour de l’œuvre…).

Alors bon, je sais que la série de Marissa Meyer a fait grand bruit dans le monde de la fantaisie jeunesse… et ce livre aurait clairement pu être un coup de cœur ! Honnêtement il se lit vite, et l’autrice nous dépeint scènes et lieux avec simplicité et facilité. L’immersion est réellement bonne et l’histoire, prenante.

Nulle place à l’ennui : avec une alternance de révélations, de rebondissements et de moment un peu plus posés, le rythme n’est pas mal. J’ai décelé quelques longueurs, notamment au milieu du livre, lorsque Cinder réalise ses allers-retours entre le palais et le domicile de sa belle-mère (bien plus humaine que dans le dessin animé de Walt Disney !), mais rien de trop dérangeant.

J’ai eu un réel engouement pour l’habilité de l’autrice à s’approprier un conte en le transformant complètement, en y intégrant quantité de détails complètement qui paraîtraient incongrus dans l’histoire racontée lorsque j’étais enfant et qui finalement, la rendent particulière et originale. Dans monde futuriste où cohabitent tant bien que mal humain, cyborgs, androïdes et lunaires, la culture asiatique est mise à l’honneur : nul doute que sortie de son contexte, cette phrase d’accroche fait penser à tout sauf à un conte de princesse !

Les termes techniques et médicaux sont relativement poussés également, ce qui a été une surprise bienvenue pour moi. Ce n’était pas du tout compliqué à comprendre, mais c’est un aspect qui m’a beaucoup aidée à rester immergée et en haleine tout au long du livre. De plus, les réflexions et sujets abordés sont peu nombreux mais rondement traités : si l’on retrouve les grands axes de l’histoire de Cendrillon, c’est un livre qui met en avant la douleur de l’absence, la difficulté à accepter et à faire accepter nos différences, la lutte contre la discrimination, les partis pris médicaux…

Je déplore néanmoins (et c’est ce qui m’a empêché d’avoir un coup de cœur) d’avoir deviné dès son évocation la véritable identité, et au-delà de ça, la vraie nature, de Cinder. Les allusions n’étaient pas très subtiles. C’est l’un des seuls reproches que je peux faire à l’histoire, ça et l’absence de Gusgus, mais que peut-on y faire… !!! Pareillement, le prince n’a pas assez de substances à mes yeux, et semble avoir été créé pour l’histoire mais sans la profondeur qui font l’intérêt des personnages secondaires.

J’ai été très surprise que l’histoire se termine aussi abruptement, mais c’était sans savoir que les autres livres de la série ne traitaient pas uniquement d’autres princesses sans liens les unes avec les autres. J’ai donc très hâte de retrouver Cinder dans le tome 2 des Chroniques Lunaires, Scarlet, et j’espère me plonger tout aussi facilement dans cet amalgame de fantaisie, conte, science-fiction et romance…

 

Ma note : 16/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :