Lady Smoke | Laura SEBASTIAN

Le Kaiser a tué la mère de Theodosia quand celle-ci n’était encore qu’une enfant. Après dix ans de torture et de privations, Theodosia s’est relevée, décidée à reprendre sa place de reine. Alors qu’elle vient de fuir la cour du Kaiser, emmenant en otage le prince héritier, la jeune reine du feu fait face à son destin de femme de pouvoir : évitant les pièges de ses ennemis, elle va devoir fédérer autour d’elle un royaume moribond et éclaté.Pour renverser définitivement le Kaiser, Theodosia devra faire appel à sa meilleure arme : son intelligence.
Après le succès international de Ash Princess, Lady Smoke nous montre Theodosia dans les tourments du pouvoir, confirmant sa place dans les héroïnes de fantasy les plus intriguantes de la littérature de l’imaginaire.

Alors, là, la claque. Autant j’avais adoré le premier tome, autant je n’irai pas par quatre chemins pour celui-ci : je me suis fait chier ! Les mots sont dits (désolée pour le vocabulaire sordide !). Pourtant, aussitôt publié, aussitôt acheté, aussitôt lu. Il me tardait vraiment de savoir ce qu’il adviendrait de la princesse de cendres, prête à tout pour reconquérir son pays. Et bien, grand mal m’en a pris. Les phrases parfois alambiquées m’ont vraiment gênées, tout comme la tendance de l’autrice à vouloir tout expliquer au lecteur, tout le temps, quitte à le souler ou à le prendre pour un petit enfant débile. Laissons les lecteurs utiliser leur propre palais mental, voyons !

Même les personnages secondaires ne prennent pas d’épaisseur. Ils sont là pour faire joli, alors qu’ils avaient beaucoup de potentiel dans le premier tome. Et puis… Que de longueurs… Le périple de Théodosia et de ses amis a pour moi été dénué tout intérêt. On ne fait que suivre les questionnements intérieurs de la princesse, en accord avec les rares rebondissements qui surviennent. Cela m’a rendu le personnage de Theo insupportable. Quand même pas antipathique, mais bon sang, qu’est-ce qu’elle est devenue niaise entre le premier et le second tome !!! Tout tourne autour de ses sentiments pour Soren, de ses sentiments pour Blaise, de sa culpabilité vis-à-vis d’eux et de son peuple. Mais mince alors, bouge-toi les miches !!! Arrête de te lamenter et bats-toi vraiment ! Et ça a duré jusqu’aux deux ou trois derniers chapitres qui, heureusement, ont un peu repiqué mon intérêt pour l’histoire… En fait, le trio amoureux a pris beaucoup, mais alors beaucoup trop de place pour moi. A donner la nausée. Et c’est tellement dommage… Bien dosé, ces détails piquent l’intérêt, donnent envie de poursuivre la lecture, aiguisent l’attention. Trop, ça colle, ça gâche l’histoire et surtout, j’ai l’impression d’avoir été prise pour une parfaite idiote.

Allons bon… tout n’est pas à jeter. On en sait un peu plus sur le pays, sur la situation géopolitique et sur ce qu’il s’est passé pour en arriver là. Malheureusement, le fait que Théo se dise prête à se sacrifier pour son peuple mais reste là, les bras ballants, à ne pas savoir si elle préfère être dans les bras de l’un ou de l’autre des garçons pour qui son cœur bat… Argh. Ça m’énerve. Que des mots, aucun acte. Suis déçue. J’ai rarement été aussi désappointée par un tome 2 ; généralement, je sais qu’ils ont tendance à être un peu plus lent, puisqu’ils sont la jointure entre la découverte d’un nouveau monde et le dénouement de l’histoire. Mais là, je ne peux pas. Dommage. J’achèterai le troisième, pour compléter la collection (car en dépit de tout, les livres sont sublimes), et je croise les doigts pour qu’il parvienne à remonter en flèche mon estime de l’histoire, mais il va falloir y aller.

Ma note : 08/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :