Shades of Magic, T1 |V.E. SCHWAB

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard !

Est-ce qu’on peut d’abord s’arrêter sur la qualité du livre ? Première de couverture, épaisseur du papier, qualité des enluminures… Magnifique !

Je me suis attaquée à ce premier tome dans un moment où j’étais à fond fantasy, et je ne peux dire qu’une chose : l’histoire m’a convaincue à 100%.

J’ai trouvé la dissociation des différents mondes absolument fantastique. Quatre mondes parallèles coexistent dans un même lieu :

  • Le Londres Gris : le nôtre, où la magie n’existe pas et où l’insécurité est de mise ;
  • Le Londres Rouge : le Londres où la magie a cours et est utilisée avec parcimonie, et non combattue ;
  • Le Londres Blanc : là où la magie déserte peu à peu les gens et les lieux, et où il ne fait pas vraiment bon d’avoir des pouvoirs sous peine de se voir reluquer avec un peu trop d’insistance ;
  • Le Londres Noir : calciné par la magie qu’ils n’ont pas su maîtriser…

Seules quelques personnes sont au courant de l’existence des différents Londres, et plus rares encore sont les êtres capables de passer d’un monde à l’autre. Kell est l’un de ces magiciens du sang, et c’est lui que l’on va suivre au cours des pages…

Les premiers chapitres sont une mise en place de l’univers dans lequel le lecteur a atterri, mais l’auteur l’a très intelligemment fait. Les informations sont données au fil des actions, et l’on comprend peu à peu les règles de la magie, ainsi que les tenants et les aboutissants des relations diplomatiques entre les différents Londres. Une tangente plus personnelle est donnée à l’histoire au travers du personnage de Kell, de son passé et de son état de magicien. J’espère voir les différents mondes un peu plus développés dans les prochains tomes, mais pour une entrée en matière, la noirceur est bien présente, et j’ai beaucoup apprécié. Le rythme va en plus en s’accélérant, incluant au passage le personnage de Lila, une humaine qui vit dans le Londres Gris. Kell et Lila forment petit à petit un duo attachant, et la magie opère toute seule, en tous cas, pour moi.

L’intrigue est riche, et les rebondissements, plus ou moins inattendus, sans tout de même révolutionner le genre. Je vais lire les tomes suivants, ça c’est sûr, mais je reste légèrement sur ma faim : il m’a manqué un petit quelque chose qui aurait rendu l’histoire encore plus croustillante. Peut-être une absence d’idylle entre les deux personnages principaux, ou bien un Kell moins « beau prince » et davantage torturé. J’espère que cela est dû au fait que justement, un premier tome est généralement un tome d’introduction. En tous cas, j’ai passé un excellent moment de lecture, j’ai adoré détester les « méchants » de l’histoire, ainsi que l’idée des mondes parallèles… Et j’ai vraiment hâte de découvrir le Londres Noir…. Hahahaha !!!

Ma note : 15/20

2 commentaires sur “Shades of Magic, T1 |V.E. SCHWAB

Ajouter un commentaire

  1. Hello,
    J’ai beaucoup vu cette saga sur instagram, et j’avais peur qu’elle soit trop young adult. Mais je vais probablement revoir mes préjugés, car suite à ta chronique, je suis tentée de commencer la saga. Cela dit avec le confinement, j’ai envie de lire absolument tout !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou 🙂 oui j’avais un peu peur aussi mais franchement ça va ! J’ai fait re aimer le style à une copine qui était réfractaire au genre fantastique à cause de la tendance romantique et young adult de ceux ci ! 🙂 Moi aussi j’ai trop de trucs à lire et envie de tout lire en même temps !!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :