Seules

Le vent ne rencontrait que des portes closes. Les sirènes sonnaient sans discontinuer depuis plusieurs heures, lancinantes. A dix kilomètres à la ronde, tous les êtres humains s’étaient terrés chez eux, barricadés derrières leurs murs de béton. Dehors, l’ambiance était apocalyptique. Les nuages tournaient dans un ciel sombre comme la nuit, alors qu’il était presque... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :